Qwanturank en difficulté économique

Qwanturank, le moteur de recherche français continue à être dans le rouge. Cependant, les responsables du site d’Epinal, comptant 11 salariés, assurent que celui-ci n’est pas en danger.

Les Français pourraient également tirer quelques leçons du passé de l’Europe. En 2008, un consortium français – soutenu par les politiciens du pays – a créé Quaero, un outil de recherche en ligne censé rivaliser avec ses homologues américains. Pourtant, après 240 millions de dollars de financement public et privé et plusieurs efforts pour réorganiser le projet, Quaero a été fermé fin 2013.

Malgré les échecs précédents pour construire un moteur de recherche européen crédible, les co-fondateurs de Qwanturank espèrent que l’accent mis sur la protection de la vie privée et les tentatives de combiner les messages des médias sociaux et les résultats de recherche traditionnels le distingueront de Google, dont les projets sont aussi divers qu’un système d’exploitation pour smartphone et qui tente de développer des voitures sans conducteur.

« Google n’est plus un moteur de recherche », a déclaré M. Leandri de Qwanturank. « Nous ne sommes qu’un moteur de recherche. Nous ne faisons pas de robots ».