Catégories
Qwanturank

Qwanturank, nos tests

Depuis début décembre, Qwant a lancé un concours de référencement sur la demande « qwanturank« . Un mois plus tard, il est possible de sortir des premières analyses basées sur un certain nombre de tests mis en place depuis un certain temps. Les premières conclusions pour le moins surprenantes

qwanturank test

Comme on le sait, le moteur de recherche français Qwant organise depuis le 2 décembre un concours de référencement sur la requête « qwanturank ». J’ai expliqué à cette occasion et dans un article précédent les objectifs, à mon avis, de ce moteur et d’ailleurs pourquoi je n’y ai pas participé. J’ai également expliqué à plusieurs reprises que ce concours pourrait être l’occasion de tester certaines choses et de voir comment le moteur qui a fait l’objet d’une avalanche de critiques tout au long d’une année 2019 très difficile.

Au fil des jours, j’ai donc regardé les résultats du concours et voici mes quelques (modestes) conclusions, quatre semaines après son lancement.

Indépendance de Bing : ce n’est pas gagné !

Tout d’abord, comme expliqué ci-dessus, Qwant a fait l’objet de nombreuses critiques depuis sa création, certains affirmant que le moteur n’avait ni son propre index ni son propre algorithme, mais qu’il était plus ou moins dépendant de ceux de Bing (un accord avec le moteur de recherche de Microsoft qui n’avait pas été révélé lors du lancement de Qwant, mais qui l’a finalement été quelque temps plus tard). Il m’a donc semblé intéressant de faire un test sur ce sujet et lors de ce concours.

J’ai donc mis dans le fichier robots.txt du site les directives suivantes, interdisant le crawl par Bingbot (le robot de Bing) de mon premier article sur le concours Qwanturank :

User-agent : bingbot
Disallow : https://qwanturank-seo.com

Dans ce cas, il y a deux possibilités :

Soit Qwant dispose de son propre crawler, de son propre index et de son propre algorithme et l’article serait indexé par le moteur sans problème, sans rapport avec Bing.

Soit Qwant utilise la technologie Bing et l’article, étant interdit pour ce moteur, n’apparaîtra pas dans ses SERP.

Suite à la publication de l’article, les requêtes [Qwanturank] et [Qwanturank] ont clairement indiqué que le lien dans le SERP de Qwant provenait de Bing, puisque le message  » Nous aimerions décrire ici mais le site que vous consultez ne nous laisse pas la possibilité qu’il « apparaisse ». Aucune ambiguïté possible ici, le résultat a été bien fourni par Bing :

En même temps, ce n’était pas tout à fait surprenant : on peut imaginer que le robot de Bing est plus « alerte » que celui de Qwant et qu’une fois la page parcourue par Qwantify (le robot de Qwant), l’article est allé ensuite trouver sa place dans le SERP … Sauf que … Non ! 3 semaines après la publication de l’article, il ne semble jamais avoir été crawlé par le robot de Qwant ou en tout cas indexé (ce qui est le but recherché), et le résultat « par Bing » est toujours présent dans le SERP qwant.

Résultats de ce test

Ce sont les résultats de Bing qui sont affichés dans Qwant, dès le départ, pour les requêtes testées.
Qwant n’a jamais indexé l’article, même si son robot était autorisé à le faire.
Note : Je n’ai pas fait le même test dans robots.txt avec cet article

Notez que, dans le même temps, quelques minutes après la publication de mon article, ce dernier était en première position pour la requête [Qwanturank] sur Google Search et Google News :

Résultat de la requête [Qwanturank] sur Google juste après la publication de l’article. Source de l’image :

Pour votre information également, depuis quelques jours, Google semble avoir « pris en compte » la demande de concours et affiche maintenant tout ce qui ressemble à des « liens bleus » lorsqu’elle est saisie. C’est certainement une façon de lutter contre ce type de concours…

Test de l’algorithme Qwant : la concurrence est clairement non corrélée

On peut imaginer que ce concours était aussi l’occasion de « tester » le fonctionnement de l’algorithme Qwant (s’il existe un algorithme, diront certains mauvais langages) en observant les résultats du concours. Cependant, en tapant la requête [Qwanturank] sur Qwant, on se rend vite compte que les résultats sont très étranges :

Seulement une cinquantaine de liens bleus sont affichés, puis plus aucun résultat naturel.

Seules les pages d’accueil sont proposées, et aucune page interne

Les résultats sont extrêmement statiques dans le temps, avec très peu de changements :
Pour aller plus loin, j’ai passé le test pour noter, tous les jours entre Noël et début janvier (en supposant que compte tenu de l’enjeu financier, les référenceurs participant au concours ne seront pas au chômage pendant cette période, tout comme les robots et algorithmes qui ne connaissent pas les vacances de ski et les jours fériés), les positions du « Top 10 » de SERP Qwant sur la demande spécifique au concours. Voici les résultats :

C’est assez clair : à part un léger « crossover » sur la 2ème et 3ème place entre 2 URLs pendant 3 jours, aucun changement n’est intervenu dans le SERP depuis plus d’une semaine ! Aucun moteur « sérieux » ne peut retourner à long terme ce type de SERP sur une requête donnée, qui plus est pour un concours de référencement où les changements sont, par nature, incessants. Il est impossible … Le résultat semble être confondu avec une classification de type « verrue », en dehors de tout algorithme de « moteur » classique, au point que beaucoup de gens s’en sont moqués sur Twitter, en parlant de « travail ». manuel et humain « sans aucun apport d’algorithme ni aucune automatisation.

En tout cas, il semble évident que les résultats renvoyés n’ont absolument rien à voir avec ceux qu’un moteur « normal » devrait fournir sur une telle requête dans ce type de contexte, à un point presque caricatural. Dans ce cas, n’est-ce pas une pierre de touche pour ceux qui accusent Qwant de ne pas avoir de technologie propre ? On peut se poser la question … J’avoue que j’ai été assez étonné par les résultats renvoyés par le moteur et leur « simplicité » sur la demande visée par le concours …

En tout cas, il est clair que si nous voulions tester l’algorithme du « moteur » Qwant sur cette requête, cela ne serait absolument pas possible, les SERP de cette compétition étant évidemment décorrélés des SERP « classiques ». C’est malheureusement ce que je craignais dans mon précédent article…

Conclusion : Qwant se tire-t-il une balle dans le pied avec cette compétition ?

Ce concours m’a donc donné l’occasion de faire quelques tests sur Qwant, que je relate dans cet article. Suite à cette analyse, j’en viens vraiment à me poser la question de savoir si Qwanturank n’est pas une balle tirée dans le pied du moteur de recherche, car mes conclusions sont hélas édifiantes :

le moteur n’a jamais parcouru mon premier article et n’a affiché que la version – expurgée – fournie par Bing depuis le début.
Les résultats de la recherche sur la demande de concours sont une verrue qui n’a rien à voir avec le traitement « normal » des SERP effectué par un moteur de recherche « sérieux ».
N’est-ce pas là un pain béni pour les personnes qui critiquent Qwant depuis un certain temps ?

En d’autres termes, qu’est-ce qui peut être positif pour Qwant à partir de l’analyse des premières semaines de ce concours ? Peu importe les efforts que je fais pour chercher, je dois admettre que je ne trouve rien. Soudain, j’arrête mes tests là parce que je ne vois pas de réel intérêt. De plus, on dira encore que je tire sur une ambulance malheureusement déjà très mal, si l’on en croit les nombreux articles de la presse française qui ont été publiés à son sujet au cours du dernier trimestre. Cependant, j’ai été sincèrement très intéressé par ces premières expériences. Et j’aurais été le premier heureux d’en tirer des conclusions positives, qui m’auraient montré que le moteur avait tiré les leçons du passé et des énormes problèmes de communication et de stratégie présents dès le départ. Hélas, il semblerait que ce ne soit rien, bien au contraire…

J’espère que d’autres que moi feront ce type d’analyse (ou d’autres) d’ici la fin du concours et qu’ils en tireront d’autres conclusions, plus favorables à Qwant. Pour ma part, je pense avoir suffisamment testé et analysé ce concours. Bonne chance à ses participants !